ACCUEIL|CONTACT|ÉDITIONS PRÉCÉDENTES|MENTIONS LEGALES
الصالون الدولي للكتاب بالجزائر Présentation du salon Programme HommagesEsprit panaf Presse Informations  
 
SILA 2014

SILA  

Invité d'honneur
sila presse
LES ÉTATS UNIS D'AMERIQUE
SILA 2014 USA
Invité d’honneur de cette 19e édition du Sila, les Etats-Unis présentent sur leur stand au Pavillon central, de nombreuses activités ainsi qu’à la Salle Ali Maachi pour les journées du 5, 6 et 7 novembre.

LE LIVRE AUX ÉTATS-UNIS D’AMÉRIQUE
UN MONDE EN MUTATION
SILA 2014 USA
Dans leurs rapports avec le livre, les Etats-Unis d’Amérique se distinguent par leur littérature qui a rayonné sur les expressions modernes dans le monde et continue à jouir d’une audience et d’une influence importantes. Certains genres littéraires ont tout particulièrement été marqués par cette littérature : la nouvelle, le roman fantastique, les biographies, le roman policier, la science-fiction…
SILA 2014 USA
Traduits dans de très nombreuses langues, les grands écrivains américains appartiennent désormais à l’imaginaire universel. Entre 1930 et 1993, douze d’entre eux ont été lauréats du Prix Nobel de littérature, dont T. S. Eliot, William Faulkner, Ernest Hemingway, John Steinbeck et Toni Morrison. Ces distinctions illustrent la grandeur de cette littérature mais n’en mesurent pas l’importance, puisque l’on pourrait citer de nombreux autres auteurs qui ont connu et connaissent une carrière remarquable dans de nombreux genres. Depuis Edgar Allan Poe à Norman Mailer, en passant par Mark Twain, Henry James, Jack London, Richard Wright, Erskine Caldwell, Tennessee Williams, Philip K. Dick, Carol Oates, James Ellroy, Dos Passos et tant d’autres, le catalogue littéraire américain regorge de noms prestigieux.

UN SECTEUR EDITORIAL PUISSANT
SILA 2014 USA
La richesse de cette littérature a été portée par un secteur éditorial puissant, audacieux et novateur. Il s’agit là d’une véritable industrie culturelle qui passe souvent inaperçue devant celles, plus visibles, du cinéma et de la musique. L’édition américaine dispose d’une présence planétaire par le biais des traductions et des prises de participation dans de nombreuses maisons d’édition à l’étranger.

La production intérieure d’ouvrages est considérable. En 2005, l’Association of American Publishers pouvait annoncer la sortie de 172 000 nouveaux titres représentant un montant de 25, 1 milliards de dollars, avec une augmentation de près de 10 % par rapport à l’année précédente. Dans ce volume, les ouvrages dits d’intérêt général – dont, en grande partie, les publications pour la jeunesse – venaient en première position (7, 8 milliards de dollars), suivis de près par le livre scolaire (6, 8 milliards), puis les ouvrages universitaires et l’édition professionnelle.

Le niveau de développement du secteur de l’édition se traduit aussi en emplois et en activités connexes importantes (industrie du papier, imprimerie, distribution…), de même qu’il se caractérise par une dynamique d’innovation constante qui s’est manifestée notamment par la distribution en ligne de livres-papier et l’édition de livres numériques.


En 2012, les États-Unis d’Amérique sont devenus le premier pays où les revenus générés par la vente d’e-books ont été supérieurs à ceux générés par le livre-papier. En effet, l’Association des éditeurs avait annoncé dans son bilan que les ventes de livres électroniques au premier trimestre avaient augmenté de 28 % par rapport au premier trimestre 2011, atteignant plus de 282 millions de dollars de chiffre d’affaires. Les mêmes données pour le livre-papier indiquaient une évolution de seulement 2, 7 % pour un montant généré de 229, 6 millions de dollars. Ces tendances sont confortées par les progrès permanents des équipements informatiques et numériques, comme les tablettes de lecture, et leur popularisation croissante.

cette révolution mais commencent à en ressentir les effets. En 2011, le secteur le plus résistant aux e-books était le livre pour enfants qui avait réussi à générer 187 millions de dollars contre 64 millions pour les versions électroniques. Mais, au premier trimestre 2014, on note que le livre numérique pour enfants a connu la plus forte progression avec 33 % d’augmentation, pour 8 % pour les livres de fiction et 10 % pour les livres de non-fiction. Au total, au cours du premier trimestre 2014 (comparé à celui de 2013) les ventes de livre numérique, tous genres confondus, ont progressé de 10 %. Soit une croissance diminuée de moitié puisque, de 2012 à 2013, toujours au premier trimestre, on enregistrait 20 % d’augmentation. La montée du livre numérique n’apparaît pas encore comme continue mais affirme sa présence grandissante. C’est pourquoi la communauté internationale du livre suit avec attention l’évolution du secteur de l’édition aux États-Unis d’Amérique dans la mesure où elle peut préfigurer le devenir du livre à l’ère des nouvelles technologies de communication.

USA SILA 2014

UN IMMENSE RESEAU DE BIBLIOTHEQUE
SILA 2014 USA
Mais, au-delà du marché du livre, ce pays se distingue aussi par l’importance de son réseau de lecture publique. La bibliothèque est une institution très présente que l’on retrouve dans toutes les institutions éducatives, depuis l’école jusqu’à l’université, dans les centres de formation et de recherche, dans les villes et villages, parfois au sein des entreprises, etc. Il existe de nombreuses bibliothèques rattachées à des Fondations privées. On compte 9 000 bibliothèques publiques et jusqu’à 16 000 en intégrant leurs succursales. Chaque année, près de 800 millions de lecteurs les fréquentent et on y enregistre 1, 5 milliard de prêts d’ouvrages (chiffres de 2007).
SILA 2014 USA
Dans ce dispositif remarquable de lecture publique, les États- Unis d’Amérique possèdent de véritables joyaux, le premier de tous étant la Bibliothèque du Congrès à Washington. Créée en 1800, elle joue le rôle de bibliothèque nationale. Elle est considérée comme la bibliothèque la plus grande au monde. En 2007, ses fonds comprenaient 32, 2 millions de livres et imprimés, 61, 4 millions de manuscrits, 12, 5 millions de photographies, 5, 3 millions de plans et cartes et 5, 5 millions de disques. Avec un budget de 600 millions de dollars, elle emploie 3 500 permanents.
SILA 2014 USA
Ses locaux se répartissent en trois prestigieux édifices. Le plus ancien est le Thomas Jefferson Building, achevé en 1894. Il porte le nom du troisième président des USA qui avait apporté une contribution importante à son essor. Deux autres bâtiments imposants sont venus compléter son siège : le John Adams Building (1939) et le James Madison Memorial Building (1980). L’ensemble des surfaces s’étend sur 350 000 km² et les rayonnages de livres et de documents atteignent une longueur de 1 348 km !
SILA 2014 USA
La Bibliothèque du Congrès est à la pointe du progrès technologique. Elle a mis en oeuvre un programme de numérisation colossal de ses fonds. En 2010, elle s’est même lancée dans l’archivage de toute la communication publique de Twitter, soit 400 millions de tweets par jour et, à ce jour, près de 200 milliards de messages ! Des bornes interactives permettent à tout visiteur de consulter des documents rares ou fragiles. La bibliothèque abrite également des activités de restauration et de recherche.
SILA 2014 USA
Mais on compte aux États-Unis d’autres bibliothèques publiques importantes comme la New York Public Library avec 17 millions de volumes et la Harold Washington Library, à Chicago, avec plus de 9 millions de volumes. Les bibliothèques universitaires sont aussi impressionnantes. Celle de la fameuse Université d’Harvard compte 15 millions de livres et documents, celle de l’Université de Stanford 14 millions, celle de l’Université de Yale 12 millions, etc.

REGAIN DES LIBRAIRIES INDEPENDANTES
SILA 2014 USA
Que ce soit sur liseuse électronique ou à travers les livres de forme traditionnelle, les Américains lisent beaucoup. Et, en dépit des appréhensions, l’observatoire des comportements de consommateurs Placed Insight a calculé que l’afflux de clientèle dans les librairies américaines a augmenté de 27 % durant les trois premiers mois de 2013, comparé à la même période de 2012. Tous secteurs confondus de commerce, le magasin new-yorkais de la chaîne de librairies Barnes & Noble a réussi à se classer à la 17e place nationale.
SILA 2014 USA
Ce succès est venu tempérer les prévisions relatives à la montée en puissance du numérique et au succès des revendeurs en ligne (Amazon, Google…). Mais une autre surprise est venue du côté des librairies indépendantes qui avaient connu une grave crise entre 2000 et 2007, conduisant à la fermeture de un millier d’entre elles. Or, non seulement ce secteur a gagné des parts importantes de marché mais, selon l’Association des libraires américains (American Booksellers Association), le nombre de librairies indépendantes a augmenté de plus de 20 % entre 2009 et 2014 et leurs ventes augmentent de 8 % par année depuis 2011.
SILA 2014 USA
Les observateurs notent, a contrario, une perte de souffle des grandes chaînes (en 2 ans, Barnes & Noble a fermé quarante enseignes), comme si les lecteurs américains tendaient à se reconnaître davantage dans la proximité et la convivialité de la librairie traditionnelle.
SILA 2014 USA
Autre tendance intéressante : un intérêt grandissant des jeunes pour la lecture de livres-papier. Ainsi, en 2013, on comptait 88 % des moins de 30 ans à avoir lu un livre contre 9 % pour leurs aînés. Et, parmi ces jeunes lecteurs, 64 % déclaraient fréquenter les librairies indépendantes.
SILA 2014 USA
On peut en conclure que les États-Unis d’Amérique, à la pointe du livre numérique, constituent un terrain de prédilection pour observer les évolutions et les tendances du livre en notre époque. Et leur expérience nous enseigne deux choses : l’importance de la lecture publique comme stimulateur de l’ensemble du secteur du livre et le fait que la « bataille » entre livre numérique et livre-papier n’est pas encore finie.

Ecran Galaxy A5 Rédaction SILA

PROGRAMME DE L'INVITE D'HONNEUR
SILA 2014 USA
RENCONTRE AVEC LES ECRIVAINS AMERICAINS
SILA 2014 USA
l’activité sur le stand, situé au Pavillon central du Palais des Expositions, et ce pendant neuf jours (les détails de cette partie du programme sont publiés dans la plaquette Invité d’Honneur, distribuée au SILA et sur le stand américain).

USA SILA 2014
SILA 2014 USA
les manifestations à la Salle Ali Maachi, les 5, 6 et 7 novembre 2014, qui s’articulent en partie avec le cycle de projections liées à la thématique " Littérature et cinéma " du SILA.

SILA 2014 USA
LE 05 NOVEMBRE
SILA 2014 USA
Projection du lm « The Hunt for Red October » (A la poursuite d’Octobre rouge », USA, 1990, 134’) de John Mc Tiernan, d’après le roman « Octobre Rouge » (1984) de Tom Clancy. Présentation par l’écrivain Marc Greaney (Salle Ali Maachi, 17 h).

LE 06 NOVEMBRE
SILA 2014 USA
Rencontre du public avec les écrivains américains Marc Greaney, Jennifer Steil et Eyre Price (Salle Ali Maachi, 14 h-15 h). Projection du lm « The Princess Bride » (USA, 1987, 98’), comédie fantastique de Rob Reiner, tirée du roman de William Godmann (même endroit, 17 h),

LE 07 NOVEMBRE
SILA 2014 USA
Projection du lm « The Lorax » (87’, 2012) de Chris Renaud, tiré du roman pour enfants (1971) du Dr. Seuss (même endroit, 17 h). Présentation par Delia Dunlap.

Haut de Page ^


Espace exposants exposants

Espace réservé aux exposants du salon
Revue de presse Revue de presse

Nous vous proposons les articles de presse qui ont été publié à ce jour, sur le salon international du livre d'alger 2014
Photothèque photos sila

La galerie photos du SILA
Vidéothèque videos

Toutes les vidéos du 19ème SILA

 
SILA - Salon international du livre d'alger 2013
Partenaire du SILA - Salon international du livre

PROGRAMME
Spécial enfants
MULTIMEDIA
Vidéos
Photos


   
Copyright © 2010 - 2014 SILA - Salon International du Livre d'Alger
Tous droits Réservés 
Conception, Réalisation & Référencement
bsa Développement